Karategi Hayate par Tozando: bien plus qu’un “kimono” de Karate

Karategi Kimono Karate Hayate

Bien sûr, vous pouvez acheter un “kimono” de karate (terme impropre pour karategi) un peu partout, dans les petites et grandes enseignes de sport, et à des prix très variables.

Mais pour le vrai karateka qui souhaite cultiver l’esprit de l’art martial de la “Main vide” (kara-te) rien ne vaut une tenue conçue dans le respect des valeurs chères au budo, partagées par la marque japonaise de karategi Hayate.

Daisho est particulièrement fier d’intégrer dans son catalogue le karategi Hayate, confectionné par le groupe Tozando. Nous vous contons l’histoire de ce “kimono” pas comme les autres 😉

Takahiko Kimura, artisanat japonais et maestria italienne

Lorsque le PDG de Tozando, Takahiko Kimura, est invité à devenir l’interprète de l’équipe nationale italienne de kendo au Japon, il s’attend à une sorte de choc culturel. Mais, à sa grande surprise, il rencontre des kendokas complètement imprégnés des valeurs et de la discipline japonaises inhérentes à cet art martial.

Son étonnement ne fait que croître quand il constate le décalage entre le bel esprit et la passion qui animent ces sportifs de haut niveau et la piètre qualité de leur équipement. Préoccupé par cette découverte, Kimura s’inquiète des risques de blessures graves que pourrait entraîner une pratique des arts martiaux avec du matériel indigne d’une équipe nationale. Les Italiens, bien conscients du problème, lui apprennent combien il est difficile et coûteux pour eux d’obtenir un équipement d’arts martiaux de bonne qualité à l’étranger.

Pour Kimura, la prise de conscience est immédiate : il est primordial d’assurer aux praticiens internationaux de budo un équipement de même qualité que leurs homologues japonais, et ce, à un prix équitable.

La marque japonaise Tozando, créée en 1989, a évolué depuis et a diversifié ses produits (équipements d’aïkido, de kendo, de judo, de karate,…), mais son objectif demeure inchangé : fournir aux pratiquants d’arts martiaux du monde entier un équipement à la hauteur de l’artisanat japonais.

La philosophie des arts martiaux selon Tozando

Kimono Karate Gi Tozando

Les mots “qualité” et “innovation” sont souvent galvaudés par les marques de vêtements de sport. Mais dans le cas de Tozando, la confection des tenues d’arts martiaux ou gi (karate-gi, judo-gi, aikido-gi, etc.) épouse une véritable philosophie de la pratique des budo.

Les pratiquants d’arts martiaux prennent leur discipline au sérieux, tout comme Tozando qui considère comme son devoir et sa responsabilité d’innover en permanence pour repousser les limites du développement des budo et permettre à chacun d’exceller dans son art. Car, pour Tozando, les arts martiaux contribuent à un monde meilleur, à travers leurs valeurs de discipline et de respect.

Le personnel de Tozando, composé de divers praticiens d’arts martiaux, met un point d’honneur à voir à travers les yeux du client. Les nombreuses technologies brevetées par la marque (traitement Bioclean®, futon Tornado-stitch®, etc.) résultent d’une attention aux besoins des budokas aux quatre coins du monde. Pour eux, la culture du service n’est pas un vain mot…

Par ailleurs, Tozando s’efforce de répondre à toutes les demandes de renseignements, en se basant sur sa propre expérience. Il soutient la communauté internationale des arts martiaux en organisant des camps d’entraînement avec de grands maîtres et parraine des compétitions pour continuer à étendre la portée et l’influence des arts martiaux japonais.

Plus de 30 ans plus tard, le fabricant d’équipements d’arts martiaux est fier d’être reconnu pour son authenticité et de valoriser son artisanat dans les dojos japonais et étrangers.

Si le Budo est le voyage de toute une vie, Tozando se propose de vous accompagner à chaque étape du chemin…

À découvrir dans la gamme Hayate de Tozando :