Sports de combat et arts martiaux : quelles mesures de déconfinement ?

sports de combat et mesures de déconfinement, photo de jonathan borba

Covid19, 18 mai 2020, phase 2 du plan de déconfinement… Si vous n’êtes pas fan de kayak, vous trépignez peut-être d’impatience à l’idée de reprendre la pratique de votre sport de combat ou de votre art martial préféré. Malheureusement, sport de combat rime souvent avec sport de contact.

Pas facile dans ces conditions d’appliquer toutes les mesures sanitaires et les fameux gestes barrières, indispensables pour une reprise en toute sécurité.

Voici néanmoins quelques recommandations et conseils issus de “l’arrêté ministériel du 15 mai 2020 du Ministre de l’Intérieur modifiant l’arrêté ministériel du 30 mars 2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus Covid-19”… Rien que ça 😂 !

Mesures pour la reprise des sports en extérieur

Vous avez sans doute suivi l’annonce de la reprise des activités sportives en extérieur à partir du 18 mai. Pour les sports indoor, il faudra encore attendre minimum jusqu’au 15 juin.

Malheureusement, les amateurs de sports de combats et arts martiaux, considérés comme des sports de contact, devraient être les derniers à retrouver leurs entraînements en salle, vraisemblablement pas avant le 29 juin et sous de strictes conditions. Plus d’informations suivront à ce sujet le 8 juin prochain.

En attendant, quelles sont les mesures prévues pour pratiquer à l’extérieur ?

  • Les entraînements en extérieur sont autorisés par groupe de 20 personnes maximum et encadrés par un entraîneur majeur, dans le cadre d’un club ou d’une association sportive. Pas question de vous improviser prof de zumba pour quelques copains ou copines!
  • L’activité doit se dérouler sans aucun contact physique. Oubliez donc combats de taekwondo, de judo, de jiu-jitsu, de karaté ou de boxe… Vous devez rester à bonne distance de vos partenaires. Vous étiez habitué(e) à la fameuse distanciation physique d’1,50 m minimum. Pour les sportifs confirmés ou non, on préconise même un écart d’au moins 5 mètres entre les pratiquants afin de tenir compte des phénomènes de transpiration et de ventilation.
  • Les infrastructures sportives sont ouvertes pour garder un accès aux toilettes, aux distributeurs automatiques et au défibrillateur (DEA), mais les vestiaires, douches et cafétérias resteront fermés. Vous devrez donc vous changer chez vous avant et après le cours, et patienter pour la douche et le réconfort après l’effort. D’ailleurs, les pratiquants sont invités à ne pas s’éterniser à l’extérieur en dehors des heures de cours. Après le sport, chacun chez soi, sans déplacement inutile.
  • En ce qui concerne les mesures sanitaires, les règles d’hygiène – se laver les mains, éviter de toucher son visage,… – restent essentielles. Chaque pratiquant est invité à disposer de son propre matériel pour éviter la contamination. En cas de contact, les équipements seront régulièrement désinfectés.
  • Le port du masque est généralement recommandé, mais dans le cadre d’une pratique sportive plus soutenue, il devient inefficace, car il sera rapidement saturé en vapeur d’eau. Raison de plus pour bien respecter les distances !
Gants de protection pour l'hygiène des mains dans les sports de combat

Pour une reprise dans des conditions sanitaires optimales, nous vous proposons une offre spéciale “Mise en place des mesures barrières” : masques, gel hydroalcoolique, distributeur mural pour votre club sportif… Découvrez vite nos prix avantageux !

Sports de combat et arts martiaux… sans contact ?

Bien ! Une fois qu’on a bien pris connaissance de toutes ces mesures, est-il possible d’envisager des sports de contact sans contact ?

C’est clair que les entraînements seront différents de tout ce que vous avez connu précédemment. Les instructeurs, sensei et autres entraîneurs devront faire preuve de créativité pour vous proposer des activités sans risque.

Karaté, travail du kata et distance physique

Certaines disciplines, comme l’aïkido, l’iaido, le kendo ou le tai chi chuan, peuvent se pratiquer en partie sans contact physique. En aïkido, par exemple, on privilégiera le travail des armes (buki-waza), au bâton (jo) ou au sabre (bokken), en tai chi, les formes enchaînent divers mouvements réalisés individuellement.

Pour tous les sports de combat et arts martiaux, il est généralement possible de travailler les techniques et mouvements de base que l’on retrouve dans la pratique à deux : le boxeur travaillera ses frappes sur un sac ou une poire de boxe et renforcera son cardio à la corde à sauter, le karatéka reverra ses kata, enchaînements de mouvements techniques codifiés, ses kihon (techniques de base), etc.

arts martiaux et déconfinement, le cas du judo

Le judo est sans doute l’un des arts martiaux qui pose le plus de problèmes en ce qui concerne les règles de distance. Même dans ce cas, il est toujours recommandé d’entretenir sa condition physique grâce à des exercices d’échauffement et de musculation. Certains trouvent même des alternatives, comme le travail avec mannequin.

Quelles que soient les solutions mises en place pour reprendre progressivement votre activité préférée, soyez prudent(e) et équipez-vous en produits d’hygiène pour une reprise dans les meilleures conditions pour tou(te)s !